10273136_711940752187098_8905057287454952471_o
En passant

CHIPILI BACKSTAGE AVEC…René Bergier, le chanteur empreint de poésies puissantes.

Interview sur le canapé du chanteur René Bergier, une écriture intime parsemée d’images métaphoriques. Un voyage musical empreint de poésies puissantes.


***On commence par cette sacrée question piège…Si tu devais te présenter en quelques mots ou quelques lignes, que dirais-tu ? 

J’ai trente ans, je suis auteur, compositeur et interprète de chansons en français depuis une douzaine d’années. Je suis guitariste et chanteur autodidacte moitié Corse, moitié Breton !!

***Comment en es-tu arrivé à ce projet solo ? Tu as joué dans d’autres formations avant ? Quelle est la genèse de ce projet ?

Cela fait 11 ans que j’écris et interprète des chansons avec mon groupe « La Belle Bleue ». Il y a un an, j’ai décidé de compléter mes projets avec ce concept seul en scène. J’y joue des compositions intimes, parfois décalées, mélancoliques. Mon écriture est très imagée, métaphorique, j’aime brouiller les pistes et que l’auditeur devienne malgré lui « interprète »…

*** Comment ça se passe pour écrire les textes ?

Comme on on dort, comme on boit, comme on vit : c’est ma méthode naturelle pour m’exprimer et extérioriser ce qui me pèse, ce qui me réjouit, ce qui m’amuse. J’écris souvent chez moi ou sur la route.

*** Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Je m’inspire, pour la forme, d’artistes qui m’ont bercés : Noir désir, Bashung, Gainsbourg, Mano solo…mais pour le fond, c’est la vie de tous les jours, le cinéma, les relations humaines, les peurs intérieurs, les joies collectives, l’actualité, la filiation, l’enfance.

*** Sur la scène bretonne, comment te situes-tu ? Es-tu en contact avec d’autres artistes bretons ? Desquels te sens-tu proche?

Je ne me situe pas… On rencontre évidemment beaucoup de musiciens divers avec La Belle Bleue, c’est toujours agréable d’échanger et de partager des moments musicaux et festifs, mais je n’ai pas vraiment de relation proche avec d’autres groupes (pour l’instant…).

10340179_691675604213613_1402524697091633114_n

*** Trois disques sans lesquels tu ne pourrais pas vivre ?

Compliqué ! La discographie de Bob Marley me suit depuis mon adolescence et je ne pourrai m’en passer, sinon mes albums français préférés sont Fantaisie militaire de Bashun, Des visages des figures de Noir Désir et l’école du micro d’argent de IAM. Mais je suis aussi resté un grand fan de Michael Jackson !

*** Pour toi, qu’est-ce qu’un concert dans un salon ? Pourquoi aimes-tu le coté intimiste du spectacle chez l’habitant ?

La musique,  c’est ça à la base : jouer pour quelques personnes dans un cadre intime. De cette façon, on transmet plus facilement un texte, une phrase, un rire. Tout musicien commence à jouer en soirée, autour d’un feu, d’une bonne bouteille… monter sur scène devant beaucoup de monde est évidemment génial, mais la proximité est dure à recréer. De plus, c’est dans l’air du temps : les gens veulent revenir à du participatif, un réel contact. On commence à repenser notre mode de consommation dans tous les secteurs et c’est une très bonne chose !

*** Une phrase pour inciter les particuliers à t’inviter dans leurs salons ?

Pourquoi pas !!!

*** Pour finir, quels sont tes projets à venir ? Y a-t-il des choses que tu voudrais souligner ?

Je continue à composer des chansons pour mon projet en solo. J’aimerais sortir un EP dans les prochains mois. Sinon, on réfléchit à un album live avec La Belle Bleue pour marquer 11 ans de concerts et d’autoproductions.

*** Le mot de la fin ?

Banzaï !

Chipiliens : Merci René d’avoir partager ce moment avec nous. A très bientôt !

Pour retrouver René Bergier en live dans votre salon, vous pouvez vous rendre sur Chipili : Cliquez ici pour inviter René Bergier en live pour vos événements privés

Si vous aimez partagé sur vos réseaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>